UA-65554818-1
Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

3 - l'atteinte oculaire

J'ai une cataracte, est-il courant d'avoir plusieurs interventions chirurgicales pour une cataracte liée à la DM1 ?

   La cataracte est une conséquente très fréquente de la maladie de Steinert. Il s'agit d'une forme particulière reconnaissable à l'examen, parfois à l'origine de la découverte de la maladie.

   Des travaux récents montrent que d'autres atteintes de l'œil liées à cette maladie rare sont aussi à prendre en considération. Il est donc conseillé de réaliser un bilan ophtalmologique complet avant toute intervention, avec par exemple un examen OCT de la rétine, pour évaluer s'il y a d'autres problèmes éventuels à prendre en compte, afin d'éviter les opérations multiples.

   Comme toute intervention de la cataracte, l'opération consiste à enlever le cristallin opacifié, et à le remplacer par un implant placé dans le sac capsulaire du cristallin.

   Après l'opération, plusieurs causes possibles peuvent entraîner une nouvelle intervention chirurgicale :

  • opacification secondaire de la capsule postérieure, au bout de quelques mois ou quelques années. On réintervient dans ce cas pour détruire cette capsule opaque en faisant du laser.
  • contraction/rétraction de la capsule antérieure : le sac capsulaire se contracte, l'implant est alors désaxé. Réintervention soit par laser soit par intervention chirurgicale
  • formation d'une fine pellicule opaque juste devant la rétine: membrane épi-rétinienne qui empêche la lumière de passer. Dans ce cas, on réintervient pour enlever la membrane (vitrectomie)

 

ma vision est gênée par la baisse de mes paupières, j'ai des problèmes pour garder les yeux fermés la nuit

   Les deux problèmes les plus fréquemment rencontrés sont la baisse excessive des paupières (Ptosis) qui altère la vision ou, au contraire, la difficulté à les fermer complètement la nuit.
Dans le cas où il n'y a plus de réflexe de clignement, la première chose à faire est de préserver la cornée et de réhydrater par du collyre ou une pommade ophtalmique.
Des aides techniques peuvent être proposées pour la nuit en fonction des besoins.
En fonction de la sévérité de l'atteinte, une chirurgie des paupières peut être proposée, dont l'efficacité n'est pas définitive.

 

 

       ==> retour à la liste des thèmes

Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.